Système TeamSpeak du Réseau Jeux-Strategie.com Abonnez-vous à nos flux RSS Mur du Réseau Jeux-Strategie.com
World Of Warcraft - Alliance
Bienvenue

Les morts-vivants

Créé le 31 July 2004 par Docrate
Edition du :
31 July 2004

Le but de cet article est de vous décrire les différentes caractéristiques des morts-vivants aussi bien dans les jeux vidéo que dans les films. De petits portraits des types les plus connus de mort-vivant seront également présentés.
(Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité de nos plus jeunes lecteurs et des âmes sensibles).

 
 


 
 
  Dans la série Warcraft, on voit l’apparition des morts-vivants dès le deuxième opus de la série avec les chevaliers de la mort.

Ces soldats ténébreux furent créés par Gul’dan pour pallier la mort des sorciers du clan. Les cadavres des chevaliers d’Azeroth tombés lors de la Première Guerre furent insufflés de l’essence spirituelle des sorciers du Conseil des ombres. Le reste de leurs pouvoirs surnaturels provient des Nécrolytes sacrifiés. Les chevaliers de la mort ont à leur disposition un formidable arsenal de sortilèges élémentaires ou nécromantiques et peuvent infliger la mort aux ennemis de la Horde de mille façons.

En effet, leur sort le plus puissant est « le retour des morts-vivants ». Ce sombre sort est l’ultime héritage des orcs Nécrolytes qui périrent peu après la Première Guerre. Les chevaliers de la mort ont la faculté de réveiller les morts qui viennent de trépasser, puis d’enjoindre ces monstres hideux de s’en prendre à leurs ennemis. Ce sortilège constitue le pouvoir suprême des chevaliers de la mort, puisqu’il permet à la Horde de grossir les rangs de son armée grâce à
ces terrifiants morts-vivants.


Dans Warcraft III, les morts-vivants constituent une des 4 races disponibles dans le jeu : le Fléau. Cette terrifiante armée de morts-vivants est composée de milliers de cadavres ambulants, d'esprits désincarnés et d'âmes damnées.


World of Warcraft, le prochain jeu de Blizzard, permettra d’incarner un mort-vivant dont vous choisirez préalablement la classe. Pour l’instant, peu de caractéristiques sont connues, néanmoins, on sait déjà qu’ils pourront nager sous l’eau plus longtemps. Cependant, ces morts-vivants craindront les blessures comme tous les autres joueurs pour ne pas déséquilibrer le jeu.


Car, normalement, dans l’héroïque fantaisie et les films, les morts-vivants sont assez insensibles aux multiples blessures qu’on leur inflige et en venir à bout est un véritable challenge.
Alors que pour certains la décapitation est primordiale, d’autres continuent à « vivre » sans crâne alors que les vampires se reconstituent rapidement tandis qu’ils craignent la lumière.


 
 




 
 
- La goule -

 



 
Ce sont des créatures nocturnes de cauchemars, mi-vivantes mi-mortes. Leur aspect est repoussant car leur état est plus ou moins décomposé. Par conséquent, les blessures qu’elles infligent sont empoisonnées et il faut éviter tout corps à corps avec elles. Pour survivre, elles ont besoin de chair fraîche, qu’elles consomment par aspiration, leurs proies étant souvent encore vivantes. Elles ont une prédilection pour la chair humaine ou des espèces cousines.


 
 
 




 
   
- Le zombie -
 
 


 
 
   Apparentés aux goules, ce sont des morts-vivants qui sortent de terre ou de leur tombeau la nuit pour se nourrir. Lents et maladroits, ils ne peuvent compter que sur leur nombre et la surprise pour capturer leurs proies. De ces dernières, ils consomment préférentiellement le cerveau, ce qui explique leur attirance pour toutes les espèces intelligentes. Mais déjà morts, ils sont difficiles à mettre entièrement hors de combat : ils ne ressentent pas la douleur et peuvent continuer le combat avec un membre ou une tête coupée. Leur seule force est leur grande capacité d’absorption des coups. Il faut vraiment découper un zombie en rondelles pour le détruire.




 
 
 



 
 
 
 
- Le squelette -


Ces morts-vivants sont totalement réduits à l’état de squelette. Ce peut-être des animaux mais bien souvent des humains ou des êtres humanoïdes. Rapide, possédant toujours les armes qu’ils avaient à leur mort, ils sont généralement le jouet d’un maître ou d’une malédiction. Il faut les démolir entièrement pour les mettre hors d’état de nuire.




 
 
 


 
- La momie -
 



 
 
Ces morts ont été embaumés puis rappelés à la vie grâce à des incantations spécifiques connues des nécromants. Souvent sous l'emprise d'un maître (Celui ou celle qui leur rend la vie), elles leur obéissent aveuglément.
Insensibles aux amputations ou aux blessures courantes. Pour les tuer, le feu ou la décapitation sont les meilleurs moyens. Selon leur état de conservation, elles peuvent avoir besoin de prélever certaines parties de leurs victimes. Elles sont très souvent liées à un tombeau. Leur intelligence est supérieure à celle des autres morts-vivants mais leur façon de raisonner diffère de celle des mortels.


Il y avait beaucoup de superstitions sur les momies retrouvées dans les pyramides égyptiennes. Au début on croyait qu'elles avaient un pouvoir protecteur. On dit qu'au XVIe siècle, le roi François 1er avait toujours sur lui une petite partie de momie comme amulette. On employait aussi des morceaux de momie pour préparer des médicaments. D'après ce qu'on dit, au Moyen Age, on se servait du crâne de momie pour soigner certaines maladies. Les momies furent de plus en plus rares, car leur vente fut interdite.

Alors la momie eut une réputation maléfique. Une malédiction devrait s'abattre sur les personnes qui viendraient saccager les tombes ou transporteraient les sarcophages. Si par hasard, une momie voyageait sur mer, on avait peur qu'elle ne déclenche une tempête. L'histoire du couvercle d'un sarcophage gardé au British Museum à Londres fut l'une des plus célèbres concernant les momies maudites.



 
 
 




 
 
- Le fantôme -


Ils ne possèdent plus aucune enveloppe matérielle. Plus ou moins diffus et visibles, ils se jouent de la matière et des obstacles. Néanmoins, ils sont capables d’interagir à volonté avec le monde réel. Seules des armes spécifiques ou des sorts magiques peuvent venir à bout de ces créatures.

Le mythe des fantômes remonte à l’époque des Romains. Ceux-ci fêtaient, le 9 mai, les lemuria, pour éloigner ceux de l’au-delà. Si l’on en croit les légendes, il y a différents types de " fantômes ". Certains ne sont point nuisibles, comme le fantôme lui-même, appelé lémure par les Romains. D’autres, en revanche, sont nuisibles, comme les revenants qui ont un plaisir malin à tourmenter les vivants.
D’autres fantômes sont plus surprenants comme les lavandières de nuit, condamnées à laver, sans cesse, les vêtements des enfants qu’elles ont maltraités. Il faut aussi se méfier du moine bourru qui déambule la nuit en poussant des hurlements. Jadis, quand ils l’entendaient, les Parisiens s’enfermaient chez eux, craignant cet ancêtre du croque-mitaine, car paraît-il, tordait le cou à tous les malheureux qu’il rencontrait. Dans cette famille on retrouve également les pénitents, les noyés, ceux qui déplacent des objets, les damnés… et tellement d’autres…






 
 
 

 
 
- Le vampire -





 
 
Le plus connu des morts-vivants grâce au mythe et aux films « Dracula », ou encore avec le manga Vampire Hunter où le personnage principal se nomme Alucard (mettez ce nom à l’envers).
Selon la superstition populaire, le vampire serait un mort vivant qui aurait la capacité de sortir de son tombeau la nuit pour aller sucer le sang des vivants. Le vampire est ensanglanté, à demi fou ; il a le teint terreux et ne supporte pas la lumière du jour.
Le mythe du vampire est né dans les montagnes de Transylvanie en Roumanie.

Le vampire n'est pas un fantôme car il a un corps entier, bien qu'il soit mort depuis des années. Le vampire provient de l'Antiquité. Son activité est très simple. A minuit il sort de son tombeau, et aspire le sang d'une victime pour se nourrir et retourne dans son cercueil avant le lever du jour. Il y a deux sortes de vampires, il y a les actifs et les passifs. Les actifs sucent le sang des vivants, tandis que les passifs sont les victimes des premiers qui deviennent vampires à leur tour. Pour tuer un vampire, de l’ail et des objets religieux sont requis. L’immobiliser sous la lumière du jour ou lui enfoncer un pieu dans le cœur lui sont fatal.
Logo WoW
Réseau Gamers et Stratégie. Association Loi 1901 à capacité juridique.
©1998-2017 Réseau Gamers et Stratégie - Tous droits réservés - Mentions légales